Le syndrome FOMO en bourse

Cette série d'article parle des biais cognitifs qui influencent nos comportements d'achats ou nos investissements. Après le biais domestique et l'excès de confiance en soi, nous abordons aujourd'hui le très populaire syndrome FOMO qui touche une grande partie de la population, surtout les plus jeunes.

Syndrome FOMO: quésako?

Le nom FOMO vient de l'anglais "Fear Of Missing Out", il s'agit de la peur de manquer quelque chose. C'est quand vous avez peur de passer à côté de quelque chose d'intéressant, de rater une bonne affaire ou un évènement. "Et si je passais à côté de ma vie ? Et si l'herbe était plus verte de l'autre côté ?" 🤔

 

Comme toujours, le mieux c'est de voir quelques exemples concrets de ce syndrome ultra-répandu :

  • Imaginez la situation: tous vos amis parlent du dernier film de Leonardo DiCaprio... sauf vous, car vous ne l'avez pas vu ! Du coup, vous avez l'impression de passer à côté de la conversation et vous allez sans doute vous dépêcher de rectifier le tir à la première occasion. C'est l'effet Titanic.
  • Ce qui marche pour les films marche aussi pour les concerts, ou encore les évènements sportifs. Imaginez que vous ayez complètement loupé la finale de la coupe du Monde : la France gagne, tout le monde ne parle que de ça et vous avez loupé le truc...

 

Le FOMO est la peur de rater quelque chose d'intéressant.
Quand tout le monde a l'air d'avoir une vie passionnante... sauf toi ! #FOMO
  • Le syndrome FOMO a pris une toute autre dimension depuis l'arrivée des réseaux sociaux et de la messagerie instantanée. Si vous ne pouvez pas vous empêcher de scroller pour voir les dernières notifications ou si vous avez l'impression que votre portable vibre alors qu'en fait non, et bien vous êtes sans doute atteint du syndrome FOMO. Rassurez-vous, j'en suis moi-même l'une des premières victimes !

Ne jetez pas la pierre aux réseaux sociaux et aux jeunes générations, le premier à évoquer le sujet fut... Molière dans sa pièce Les précieuses ridicules. 😉

FOMO et votre argent

Le marketing de la rareté

Le marketing connaît le syndrome FOMO depuis longtemps et en profite pour vous pousser à dépenser votre argent. Il a donc inventé les fameuses offres exclusives:

  • "Plus que 24h pour profiter de cette offre"
  • "Plus que 5 places disponibles"
  • "Découvrez notre nouvelle crème miracle en exclusivité"

C'est aussi ce qui explique la folie des soldes et des évènements comme le Black Friday: pas question de passer à côté d'une bonne affaire !

 

La pression sociale

Tous vos amis sont partis en vacances en Thailande et ne parlent que de plages de sable fin.

 

Avez-vous remarqué que les destinations de vacances sont une sorte de mode ? Il y a 5 ans, tout le monde parlait de l'Islande et de ses paysages grandioses, puis nous sommes passés à la Thailande et à ses plages. Je peux me tromper mais d'après les réseaux sociaux, je pense que la nouvelle mode est Dubai. 

 

C'est une forme de pression sociale qui pousse à l'achat :

  • Vos voisins ont une voiture neuve, vous devriez peut-être changer la vôtre aussi, non ?
  • Faut-il avoir une Rolex à 50 ans sinon on a loupé sa vie ? 😉
  • Tout le monde boit du champagne ? Moi aussi je veux du champagne !
Le syndrome FOMO pousse à la dépense par l'intermédiaire de la pression sociale.

Le FOMO et l'investissement

Vous vous en doutez, FOMO et investissement ne font pas bon ménage. En bourse comme dans l'immobilier, mieux vaut garder la tête froide. Seulement voilà, le syndrome FOMO peut venir à bout des investisseurs les plus prudents.

  • Si vous vous êtes déjà dit : "je vais être le seul imbécile à ne pas faire fortune grâce au Bitcoin !"
  • Si vous avez déjà acheté une action parce que tout le monde dit qu'elle va grimper
  • Si un ami vous parle d'un fond d'investissement miracle et que vous investissez dans le même fond
  • Si vos collègues vous disent que : "La bourse, c'est fini, il faut maintenant absolument investir dans l'immobilier !"

Tous ces exemples sont des exemples classiques du syndrome FOMO.

Voici le genre d'articles qui joue sur notre syndrome FOMO !
Voici le genre d'articles qui joue sur notre syndrome FOMO !

Comment éviter ce biais cognitif ?

 

 Pour l'éviter, il faut commencer par le reconnaître. Nous sommes des animaux sociaux et nous aimons faire comme tout le monde pour ne pas nous faire exclure du groupe. Nous imitons donc les membres de notre famille, nos amis, nos voisins. En soi, ce n'est pas un problème.

 

Mais quand on parle d'un investissement, demandez-vous si vous prenez une décision parce que vous y avez bien réfléchi et que vous avez étudié le contrat ou bien parce que tout le monde en parle.

 

Et si un de vos collègues cède au syndrome FOMO, investit dans la dernière action à la mode et y perd des plumes, vous aurez le droit de penser à l'adage de votre maman :

"Si tous tes copains sautent du pont, tu vas sauter aussi ?" 😁

Découvrez mon mini-livre Les 5 erreurs à éviter quand on veut faire fructifier son argent. Laissez simplement votre adresse email pour le télécharger gratuitement. Bises !

* indicates required

Je hais les spams autant que vous ! Votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, offres commerciales et autres conseils pour vous aider à prendre en main vos finances et à atteindre l'indépendance financière. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. 


Images : Photo de JESHOOTS.com provenant de Pexels

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Philippe (mercredi, 14 avril 2021 20:41)

    Bonsoir,
    merci pour cet article.
    Et oui il y a le FOMO et le JOMO "Joy of Missing Out".
    En ce qui me concerne j'essaye de prendre de la distance et miser sur le long terme. Par example sur Youtube il y a DEADNSYDE qui explique qu'il ne faut pas avoir d'émotions lorsqu'on investit on bourse...
    Carpe Diem avant tout !! ;-)
    Philippe