· 

Investissement actif ou passif ?

Cet article fait partie d'une série d'articles sur la bourse. Dans le premier "Outils pour comprendre la bourse", j'ai donné quelques définitions importantes pour comprendre le langage parfois opaque des marchés financiers. Le deuxième explique pourquoi investir en bourse peut être judicieux.

Lisez l'article jusqu'au bout, je vous ai mis un petit bonus tout à la fin.

Quelle différence entre investissement actif et passif ?

En bourse, il existe deux approches d’investissement différentes : la gestion passive et la gestion active

Dífférence entre la gestion active et la gestion passive

La gestion passive consiste à acheter des actions ou des fonds indiciels (les fameux ETF) et à les garder dans son portefeuille pendant très longtemps (10, 20, 30 ans) sans les vendre. En anglais, on appelle ça la méthode «Buy and hold». En général, les personnes qui utilisent cette approche cherchent à avoir un rendement proche de celui du marché. Si la bourse monte de 10% cette année, ils veulent que la valeur de leur portefeuille monte d’environ 10% également.

Les investisseurs actifs sont complètement différents : ils veulent « battre le marché ». Pour cela, ils utilisent différentes méthodes :

  • Ils peuvent décider d’acheter certaines actions en particulier parce qu’ils pensent qu’elles sont sous-évaluées et que l’entreprise va faire un carton. Imaginez si vous aviez investi dans les actions Google ou Apple au tout début 😉
  • Ils peuvent aussi acheter et vendre au jour le jour, on appelle ça du « day trading » quand vous modifiez votre portefeuille chaque jour ou presque.
  • Certains attendent le « bon moment » pour investir, ils gardent leur argent sur un compte d’épargne, attendent un krach boursier et achètent lorsque les prix sont au plus bas. C’est un peu comme des soldes dont on ne connaît pas la date à l’avance.
Attention

Si vous investissez dans des fonds gérés par des gestionnaires qui achètent et vendent des actions en permanence, alors vous êtes un investisseur actif, même si de votre point de vue, votre portefeuille est le même depuis des années ! Ce, dans quoi vous investissez a donc aussi une influence sur votre approche en bourse.

OK, mais c’est possible de battre le marché ?

Le marché omniscient

Oui… et non ! Certains pensent que ce n’est pas possible sur le long terme (10 ou 15 ans). En effet, on dit que le marché est « omniscient », c’est-à-dire que toutes les informations disponibles sont déjà contenues dans le prix. Je sens que je vous ai perdu, prenons un exemple pour simplifier les choses :

 

Imaginons que vous collectionnez les robes de couturier, les cartes Pokémon ou les bandes dessinées. Si vous vendez un objet, c’est vous qui fixez le prix, vous savez environ combien il coûte, s’il est très recherché ou pas. Si votre interlocuteur s’y connait moins bien, il achètera peut-être à un prix trop élevé par rapport à la valeur réelle. Et à l’inverse, vous allez peut-être tomber dans une brocante sur des cartes Pokémon vendues 50 centimes alors qu’elles sont très recherchées. Voilà ce qui se passe dans un marché non réglementé. La bourse est différente, les entreprises sont obligées de diffuser toutes sortes d’informations et tous les acheteurs et vendeurs ont accès aux mêmes informations. Il y a donc peu de chance de tomber sur une action qui est réellement sous-estimée. Voilà pourquoi, certains pensent que même si on peut battre le marché pendant 1 ou 2 ans, c’est presque impossible de le faire chaque année pendant longtemps.

Le cas de Warren Buffett et de quelques autres

Milliardaires : Buffett détrône Bill Gates

Mais, cela arrive. Dès qu’on s’intéresse à la bourse, le nom de Warren Buffett apparaît. En plus d’être l’un des hommes les plus riches du monde, il est également l’un des meilleurs investisseurs. Lui et quelques autres ont réussi à battre le marché, en choisissant constamment les actions qui montent. Seulement voilà, n’est pas Warren Buffett qui veut ! Dans la réalité, l’immense majorité des investisseurs actifs obtiennent des rendements inférieurs à ceux du marché. Certaines études affirment que cela concerne jusqu’à 90% des investisseurs actifs ! Mais comment est-ce possible ? Ils ne peuvent quand même pas tous se tromper tout le temps, non ?

Si on regarde les chiffres d’un peu plus près, on voit que 50% des investisseurs font mieux que le marché et 50% moins bien. Le problème, c’est les frais. En bourse, on paie des frais à chaque fois qu’on achète ou vend des actions. Du coup, les investisseurs actifs paient beaucoup plus de frais que les autres, et au final, ça mange tout leur rendement et ils finissent par faire moins bien que les investisseurs passifs. 

L'effet Dunning-Kruger

Il reste donc une petite minorité de gens qui obtiennent un bon rendement une fois les frais payés. Vous pensez pouvoir en faire partie ? Je vais vous raconter une anecdote. Lors d’un sondage au Royaume-Uni, 12% des hommes ont répondu qu’ils pensaient pouvoir arracher un point à la numéro 1 mondiale du tennis, Serena Williams !

Cette surévaluation de ses capacités s’appelle l’effet Dunning-Kruger en psychologie : que ce soit en tennis, en grammaire, ou en bourse, la majorité des gens pensent être meilleure que… la majorité des gens.

Et les pros, ils y arrivent ?

Bon, mais si moi je n’arrive pas à battre le marché, je peux sans doute payer quelqu’un pour le faire ? Les conseillers financiers, les gestionnaires de fond, les courtiers, ils y arrivent eux, non ?

Et bah en fait, non. Une étude de 2016 a montré que près de 90% des fonds américains font moins bien que leur indice de référence sur l’année. Les performances sont du même ordre sur 10 ans. Mais alors, pourquoi les fonds que me montre mon conseiller financier ont toujours des rendements de malade ? Il y a plusieurs explications simples :

  • Parfois, quand un fond ne réussit pas, il est tout simplement fermé par la société de placement. Du coup, on oublie les perdants et on ne présente que les gagnants.
  • On met en avant ceux qui réussissent bien. Logique, non ? Seulement voilà, généralement, quand un fond a bien performé sur une année, il a plus de chances de se planter l’année suivante que de continuer à gagner.
  • Et puis, des fois, il suffit d’une jolie façon de présenter les résultats : on montre les résultats sur 5 ans parce que sur 10 ans, c’est la cata, on compare un fond français avec un indice américain, bref on embellit les choses.
  • Pour finir, les rendements sont souvent présentés sans les frais de gestion. Et ceux-ci peuvent être faramineux et manger la grande partie de vos dividendes.

Bonus : anecdotes concernant Warren Buffet

Pour conclure cet article sur les différences entre investissement actif et passif, laissez-moi vous raconter quelques anecdotes sur Warren Buffet, qui est un fervent supporteur de l’investissement passif ! Et oui !

  • En 2007, Warren Buffet a parié avec un conseiller financier du nom de Ted Seides, que celui-ci n’arriverait pas à choisir cinq fonds qui ensemble battraient un indice large sur une période de 10 ans. Le perdant devait donner 1 million de dollars à une association caritative. Warren Buffet a misé sur l’indice S&P 500, qui regroupe les 500 plus grosses entreprises américaines et Ted Seides a choisi avec précaution ses 5 fonds. Bon, vous voyez arriver la chute : c’est Warren Buffet qui a gagné.
  • De même, Warren Buffet a annoncé récemment qu’après sa mort, il souhaitait que 90% de l’argent de sa famille soit investi dans un fond indiciel S&P 500.
  • « En investissant périodiquement dans un ETF, l’investisseur sans connaissances particulières peut en fait surpasser la plupart des professionnels de l’investissement. » Si c’est lui qui le dit, on aurait tort de ne pas le croire !

Merci d'avoir lu cet article. S'il vous a plu, n'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir gratuitement mon mini-livre :

« Les 5 erreurs à éviter quand on veut faire fructifier son argent »

Vous y découvrirez les pièges les plus fréquemment répandus sur le chemin de l'indépendance financière et comment les éviter.  La bise ! 😘

* indicates required

Je hais les spams autant que vous ! Votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, offres commerciales et autres conseils pour vous aider à prendre en main vos finances et à atteindre l'indépendance financière. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. 


Images :

Photo by Ayesh Rathnayake on Unsplash

Dessin de Barret

Dessin de RIF

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Vivien (mercredi, 09 septembre 2020 17:28)

    AH ! Voilà qui tombe bien, je découvre ton article et ton blog au bon moment ! Je prépare une série d'investissements, donc il y a plein de bonnes et intéressantes infos à prendre par ici :)
    A bientôt !