· 

Devenir riche... grâce aux ETF

Dans l’article précédent, j’ai expliqué ce qu’est un ETF et les différents types d’ETF existants (physiques ou synthétiques, capitalisants ou distribuants). Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à lire l’article en question. Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi les ETF sont le produit boursier idéal pour les particuliers.

Diversification

Si vous suivez déjà mon blog depuis quelque temps, vous devez sans doute savoir que quand on investit, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Autrement dit : non, on n’investit pas toutes ses économies dans l’action Tesla. Il faut diversifier, et ce dans différents domaines.

 

Au sein d’une même industrie

Il faut diversifier au sein d'une même branche de l'industrie.

Pour garder l’exemple des voitures, même si vous adorez Tesla, vous ne pouvez jamais être sûr que Ford ne sorte pas une voiture électrique bien plus cool que la Tesla. Le créateur de Tesla, Elon Musk, peut aussi se remettre à fumer des substances illégales devant une caméra – oui, il l’a déjà fait – entraînant une baisse immédiate du cours de l’action. Donc, le mieux est d’acheter plusieurs actions concurrentes.

Entre les différentes industries

Diversifier entre plusieurs secteurs de l'industrie diminue les risques.

Mais il n’y a pas que les voitures dans la vie ! Il y a plein d’autres domaines économiques comme les nouvelles technologies, la santé, l’alimentation, le numérique. Il y a peu de temps, certains investisseurs se concentraient sur les compagnies aériennes car ils pensaient que nous allions toujours plus voyager. Depuis l’épidémie de coronavirus, c’est la catastrophe dans ce domaine. Par contre, les entreprises numériques et de vente par internet s’en sortent très bien. Par conséquent, ne vous concentrez pas sur une seule industrie.

Entre les pays

Il faut diversifier son portefeuille en prenant en compte les différentes zones géographiques.

Variez aussi la zone géographique. Il existe un biais de pensée très courant, appelé Home bias en anglais, et qui fait que les gens investissent principalement dans les actions de leur pays, car ils les considèrent comme « plus sûres ». En France par exemple, les Français investissent à 80% dans des actions françaises, alors qu'au niveau mondial les actions françaises représentent seulement 5% des actions mondiales. C’est un biais que nous avons tous : j’ai plus envie d’investir dans une entreprise dont je vois la pub tous les jours à la télé que dans son concurrent canadien. Mais, si l’économie française ralentit, alors je serai contente d’avoir investi dans d’autres régions du monde.

Entre les différentes tailles d’entreprises

Les Small Caps sont à long terme plus rentables que les Big Caps.

Quand on demande aux gens dans quelles actions ils investissent, on entend toujours les mêmes noms : Google, Amazon, Disney, Renault, Macdonald… Ces entreprises sont toutes des grosses puissances bien implantées. Il existe aussi de petites entreprises cotées en bourse, mais vous ne connaissez sans doute pas leur nom. On les appelle Small Caps (de l’anglais « faible capitalisation boursière »). Ces entreprises peuvent non seulement vous permettre de diversifier plus encore votre portefeuille mais elles sont à long terme plus rentables que les grosses entreprises. Seulement voilà, qui dit plus rentable, dit aussi plus volatile. Leur cours ressemble plus aux montagnes russes qu’à un long fleuve tranquille. Mais si vous avez du temps devant vous (15 ans par exemple), alors elles peuvent vous rapporter plus que les grosses entreprises reconnues.

Les ETF vous aident à diversifier car si vous choisissez un ETF européen par exemple, il regroupera les plus grandes entreprises européennes et vous n’aurez pas à suivre l’économie de la Finlande pour savoir dans quelle action investir. Mais les ETF ont aussi un avantage important par rapport aux fonds, même très diversifiés, gérés par des gestionnaires de fond.

Le prix

Frais applicables sur un ETF

L'écart de suivi mesure la différence entre l'ETF et l'indice de référence.

Sur l’image ci-dessus, vous voyez l‘évolution d’un ETF CAC 40 (en bleu) par rapport au CAC 40 (en rouge). Il y a une légère différence que l’on appelle « l'écart de suivi ». Cet écart est notamment dû aux frais de gestion de l’ETF. Plus les frais de gestion sont importants et plus la performance de l’ETF s’éloignera de celle de son indice de référence.

 

Les frais de gestion sont calculés par année. Dans le cas de cet ETF en particulier, il s’agit de 0,25% de la somme investie. Par conséquent, si vous avez investi 10 000 € dans cet ETF, vous payez 25 € de frais par an. Mais attention, il ne s’agit là que des frais de gestion. Le gestionnaire peut aussi décider d’appliquer des frais d’achat et de vente que l’on appelle « frais d’entrée et de sortie ». C’est assez rare mais cela peut arriver. Pour le savoir, vous devez impérativement consulter les « Informations clés pour l’investisseur ». Regardez les informations concernant le marché secondaire, c’est celui qui vous intéresse en tant que particulier.

Les éventuels frais d'entrée et de sortie d'un ETF

Il reste un acteur à payer : votre broker – c’est-à-dire la banque grâce à laquelle vous achetez cet ETF. Prenons l’exemple de la banque en ligne Boursorama. Chaque fois que vous achetez ou vendez des actions, fonds, ETF, la banque prélève des « frais de courtage ». Ces frais varient entre les brokers et ont souvent une partie fixe et une partie variable. Pour reprendre l’exemple de boursorama, la banque propose 4 types de compte en fonction des besoins. Dans l’option classique, vous payez 5,50€ par achat/revente si le montant est de moins de 1000€, sinon, vous payez 0,48% de la somme investie. Il peut valoir le coup de comparer différents brokers avant d’ouvrir un compte.

Les frais de courtage peuvent être assez importants.

Bon, on va prendre un exemple concret pour être plus parlant. Disons que je veux investir 2000€ dans cet ETF CAC 40 sur boursorama.

  • Frais de courtage à l‘achat : 2 000 x 0,48% = 9,60 €
  • Frais de gestion par an: 2 000 x 0,25% = 5€

Total : 14,60€ la première année, puis 5€ chaque année.

Comparaisons avec les frais d’un fond lambda

Comparons maintenant les frais que nous venons de calculer avec ceux d’un fond bien réel, qui se concentre sur les actions françaises et que j’ai trouvé sur Boursorama :

Les frais des fonds gérés sont très élevés.

Disons qu’à nouveau, je veux investir 2000€ dans ce fond sur Boursorama :

  • Frais de courtage à l‘achat : 2 000 x 0,48% = 9,60 €
  • Frais d’entrée : 2 000 x 2% = 40 €
  • Frais de gestion par an: 2 000 x 2,81 % = 56,20 €

Total : 105,80€ la première année, puis 56,20€ chaque année.

Voilà, j’espère vous avoir convaincu que les ETF sont un instrument idéal ET peu cher d’investir en bourse. Dans le prochain article, nous verrons comment construire un portefeuille boursier diversifié en utilisant uniquement des ETF.

Merci d'avoir lu cet article et n'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir gratuitement mon mini-livre :

« Les 5 erreurs à éviter quand on veut faire fructifier son argent »

Vous y découvrirez les pièges les plus fréquemment répandus sur le chemin de l'indépendance financière et comment les éviter.  La bise ! 😘

* indicates required

Je hais les spams autant que vous ! Votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, offres commerciales et autres conseils pour vous aider à prendre en main vos finances et à atteindre l'indépendance financière. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. 


Images : Photo de Burak K provenant de Pexels

Photo de Artem Beliaikin provenant de Pexels

Photo by Josh Withers on Unsplash

Photo de Porapak Apichodilok provenant de Pexels

Photo by Hannah Lim on Unsplash

Captures d'écran réalisées sur le site de Boursorama

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Romain (mardi, 06 octobre 2020 21:54)

    Hello Marie! J'ai commencé à investir dans des ETF depuis un peu plus d'un an, mais j'avoue me contenter d'acheter mensuellement le même tracker monde… Donc vivement la semaine prochaine que j'apprenne à constituer un portefeuille diversifié :)

  • #2

    Magali (mercredi, 07 octobre 2020 17:13)

    Bonjour Marie,

    Excellent article qui explique bien ce que sont ces produits financiers.
    A condition qu'ils soient liquides, cela permet de faire des placements à moindre risque.