· 

Comment choisir et acheter des ETF en ligne

Vous avez créé votre portefeuille parfait. Vous savez que vous voulez investir dans des ETF et acheter des actions américaines, européennes, mais aussi des actions d’Asie-Pacifique et de pays émergents. Vous voulez de grosses sociétés mais aussi des plus petites, moins connues. Certains d’entre vous veulent peut-être des ETF spécialisés dans l’immobilier ou les matières premières. Seulement voilà, comment trouver ces ETF en ligne ? À quels indices puis-je me fier ? Voilà ce que nous allons voir dans cet article.

Choisir un indice boursier

Dow Jones ou SP 500 ?

Il y a 3 indices majeurs aux États-Unis : le Dow Jones, le S&P 500 et le NASDAQ.

Commençons par la question de l’indice à suivre. Comme vous le savez déjà, un ETF reproduit les performances d’un indice le plus fidèlement possible. Vous devez donc décider quels indices vous voulez avoir dans votre portefeuille. Quand on parle d’actions américaines par exemple, il en existe plusieurs :

  • Le Dow Jones Industrial Average (Dow Jones) est le plus vieil indice boursier du monde. L'indice comprend 30 entreprises américaines importantes et sa composition évolue au fil du temps.
  • Le S&P 500 est un indice boursier basé sur 500 grandes sociétés américaines. Grâce à sa plus grande diversification, il couvre environ 80 % du marché boursier américain. De plus, les 500 entreprises ne sont pas représentées de la même façon. Plus une entreprise est grosse et plus sa part est importante dans l’indice.
  • Il reste le fameux NASDAQ. Ce mot est utilisé à la fois pour décrire un marché d’actions (comme on dirait « la bourse de Paris ») et pour décrire un indice qui comprend toutes les valeurs présentes sur ce marché. L’indice ne comprend donc pas uniquement des actions américaines, mais aussi des actions européennes.

Quand vous hésitez entre deux indices pour la même zone géographique, prenez l’indice le plus large. Il vaut mieux diversifier son argent entre 500 entreprises qu’entre 30.

Les indices supranationaux

Dans le paragraphe précédent, on a parlé des indices américains. Seulement voilà, dans la partie Amérique du Nord du portefeuille d’investissement parfait, on ne parle pas juste des États-Unis, mais aussi du Canada. Le Canada est une des plus grosses économies mondiales, pourquoi faire l’impasse dessus ? Heureusement pour nous, il existe des indices supranationaux, qui englobent la bourse de toute une zone géographique comme l’Amérique du Nord ou l’Europe. Ainsi, pas besoin d’investir dans chaque pays de l’Union Européenne, un par un. Voyons ensemble les principaux indices supranationaux. 

 

Parlons déjà des fabricants d’indices. Si on imagine que les indices sont des « paniers d’actions » alors il existe deux gros fabricants de paniers : MSCI et FTSE. La société MSCI fait partie des plus connue au monde. Dans son catalogue d’indices, on retrouve, entre autres :

  • Le MSCI World (tous les pays développés)
  • Le MSCI North America
  • Le MSCI Europe
  • Le MSCI Pacific qui regroupe 5 pays développés en Asie Pacifique.
  • Le MSCI Emerging Markets qui regroupe tous les pays émergents. En règle générale, si vous voyez « EM » dans le nom d’un indice ou d’un ETF, c’est qu’il s’agit des pays émergents.
Composition du MSCI World et Emerging Markets

L'image ci-dessus est à titre indicatif : la composition finale change au gré de l'évolution des pays.

 

Ensuite, il y a les indices FTSE. Ils comprennent :

  • Le FTSE Developed (tous les pays développés)
  • Le FTSE North America
  • Le FTSE Developed Europe
  • Le FTSE Developed Asia Pacific ex Japan (les pays développés d’Asie Pacifique sans le Japon)
  • Le FTSE Emerging Markets
  • Et tout un tas d’indices plus spécifiques.

 

Qu’est-ce qui différencie les indices MSCI des indices FTSE ? Souvent c’est une histoire de classification. Certains pays sont à la limite entre un pays émergent et un pays développé. Du coup, suivant le fabricant d’indices, vous retrouverez les actions de ce pays dans l’indice « Developed » ou dans l’indice « Emerging Markets ».

Quels indices sont dignes de confiance ?

Les indices que je recommande

J’espère que je ne vous ai pas perdu au paragraphe d’avant ! Tout cela peut paraître très complexe au premier abord mais en fait c’est plus simple qu’il n’y paraît. Dans ce paragraphe, je vais vous parler des indices que je recommande. Je tiens juste à rappeler qu’il s’agit là de mon avis uniquement ! Je ne vous recommanderai jamais assez d’aller chercher des informations par vous-même et de ne jamais faire confiance aveuglément, ni à votre banquier, ni à votre conseiller financier, ni à moi-même 😉

 

  • Comme je l’ai déjà mentionné, mieux vaut prendre des indices assez larges pour plus de diversification. Je préfère donc prendre un indice « North America » qu’un indice SP 500, car comme ça j’intègre l’économie du Canada.
  • Pour les mêmes raisons, je ne suis pas fan des indices du type, CAC 40 ou DAX (l’indice allemand) et je leur préfère un indice Europe bien large.
  • Je rajoute les indices Asia Pacific et Emerging Markets pour compléter.
  • Je ne fais pas vraiment de distinction entre les indices MSCI et les indices FTSE car je trouve que les différences sont vraiment minimes à mon niveau. Je choisis donc en fonction des frais facturés et des ETF disponibles dans ma banque.
  • Tous ces indices existent aussi en version Small Caps, spécialisés donc dans les plus petites entreprises pour vraiment diversifier et remplir toutes les cases de votre portefeuille parfait.

L’une des questions qui revient souvent c’est « Si on doit prendre l’indice le plus large possible, pourquoi ne pas prendre directement un indice monde, comme le MSCI World ? » Alors déjà, le MSCI World n’englobe que les pays développés, vous devez donc au moins le compléter par un ETF Pays émergents. Mais qui plus est, le MSCI World est composé à 66,5% d’actions américaines, ce qui est trop à mon goût. Mais ce n’est pas un mauvais indice et nous verrons dans un prochain article comment l’utiliser pour créer un portefeuille simplifié.

66,5% d'actions américaines dans le MSCI World. Un peu "too much" non ?
66,5% d'actions américaines dans le MSCI World. Un peu "too much" non ? 😂

Les indices que je ne recommande pas du tout

      Si vous avez déjà regardé les différents indices existants sur Internet, vous avez sans doute vu qu’il en existe des milliers. En plus des indices trop réduits comme le CAC 40, les indices que je ne recommande pas du tout sont :

  • Les indices spécifiques à un secteur économique : MSCI Europe Health Care, STOXX® Europe 600 Automobiles & Parts et autres. En fait, ils essaient de battre le marché en partant du principe que certains secteurs vont croître plus vite que d’autres. Or, je pars du principe que je ne suis pas Warren Buffet et que je ne peux pas battre le marché.
  • Les indices farfelus : indice Hallal, indice Cannabis, indice jeux vidéo, mais aussi indice Millenials. Ces indices ne sont souvent pas du tout diversifiés et cela revient à mettre tous ses œufs dans le même panier. 

Immobilier et matières premières

Vous remarquerez qu’il reste deux catégories d’indices que nous n’avons pas encore abordées : l’immobilier et les matières premières.

REIT

Si vous n’avez pas d’autres investissements immobiliers, vous pouvez compléter votre portefeuille par un ETF Immobilier. On les appelle aussi REIT pour Real Estate Investment Trusts. Au niveau des indices, vous trouverez par exemple le « FTSE EPRA/NAREIT Developed ». Les indices et les ETF ne sont pas aussi développés pour l’immobilier que pour les actions. Par conséquent, difficile de faire des recommandations sûres. Essayez de trouver un ETF large, qui englobe le monde entier et regroupe les plus grandes sociétés d’immobilier, comme le MSCI World REITs, et qui a des frais peu élevés (moins de 0,4% environ).

Commodities

Les indices Matières premières sont appelés Commodities en anglais. Il y a par exemple l’indice « Bloomberg Commodity » qui englobe les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, des métaux, des matières précieuses et de l’élevage. Si, pour des raisons éthiques compréhensibles, vous ne souhaitez pas investir dans l’agriculture et l’élevage, vous pouvez vous tourner vers l’indice « BCOM Ex-Agriculture & Livestock ». Ce ne sont là que deux exemples d’indices Matières premières, il y en a d’autres comme le « MSCI World Commodity Producers ».

Comment acheter des ETF ?

Une fois votre choix d’indices fait, il ne vous reste plus qu’à investir. Soit vous avez déjà un compte-titres chez un courtier, soit vous devez en ouvrir un (nous verrons dans un prochain article comment bien choisir son courtier en ligne). Vous calculez alors la somme que vous souhaitez investir dans chaque indice. 

 

Puis chez votre courtier, vous cherchez les ETF disponibles. Imaginons que vous cherchez un ETF Emerging Markets chez Boursorama. Vous effectuez une recherche dans la catégorie d’actifs « Actions » et en sélectionnant l’indice « MSCI Emerging Markets » et vous trouvez 6 résultats. Pour savoir ce qui les différencie, s’ils sont capitalisants ou distribuants, vous devez ouvrir chaque ETF et lire les Informations clé pour l’investisseur. Pour ma part, en cas d’ETF aux caractéristiques très proches, je choisis celui qui a les frais de gestion les plus bas

Une fois votre ETF choisi, il vous suffit de cliquer sur Acheter. Vous verrez alors le prix de vente actuel de l’ETF. Divisez la somme que vous souhaitez investir par le prix de vente pour obtenir le nombre de parts que vous souhaitez acquérir. Si, par exemple, vous souhaitez investir 1500€ dans les Pays en développement (Emerging Markets) et que l’ETF coûte 50€, alors vous obtenez 30 parts. Si vous entrez la valeur 30, votre courtier vous indiquera la valeur à payer avec les frais. Si les frais sont très importants chez votre courtier, vous ne pourrez peut-être vous payer que 29 parts. D’où l’importance de toujours faire attention aux frais à chaque étape de votre décision.

Félicitations, vous êtes maintenant un actionnaire.

Merci d'avoir lu cet article et n'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir gratuitement mon mini-livre :

« Les 5 erreurs à éviter quand on veut faire fructifier son argent »

Vous y découvrirez les pièges les plus fréquemment répandus sur le chemin de l'indépendance financière et comment les éviter.  La bise ! 😘

* indicates required

Je hais les spams autant que vous ! Votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, offres commerciales et autres conseils pour vous aider à prendre en main vos finances et à atteindre l'indépendance financière. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. 


Images : Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Photo by Jonathan Riley on Unsplash

Photo by Ludovic Gauthier on Unsplash

Photo by Deva Darshan on Unsplash

Photo de Engin Akyurt provenant de Pexels

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Romain (jeudi, 29 octobre 2020 15:02)

    Hello Marie!
    Merci pour ces éclairages. Je pratique le lazy investing et je n'investissais jusqu'à présent sur un indice monde. Je pensais justement à diversifier… notamment vers les pays émergents. Sur quel ETF Emerging Markets investis-tu? En existe-il compatible PEA?

  • #2

    Miss Mini-fortune (lundi, 02 novembre 2020 20:38)

    Bonjour Romain,

    Nous verrons bientôt comment faire un portefeuille diversifié avec quelques ETF dont un ETF Monde. Il existe des ETF Emerging Markets qui sont compatibles avec un PEA. Je me suis fixée comme règle de ne jamais donner de consigne d'achat de produits précis - question d'éthique et de neutralité. Mais si tu vas sur Boursorama et que tu cliques sur le Palmarès des Trackers, tu peux faire une recherche avec un indice en particulier et en cliquant la case "PEA". Tu trouveras sans doute ton bonheur. N'oublies pas de faire attention aux frais ;-)